loading
03. août 2018
Scandale CarPostal: engagement fructueux de BUS CH

Scandale CarPostal: engagement fructueux de BUS CH

Depuis la mise en lumière de la comptabilité illicite chez CarPostal SA («scandale CarPostal»), BUS CH s’est intensivement penché sur le sujet. En plus de l’enquête minutieuse lancée par l’Office fédéral de la police fedpol sur cette affaire, il s’agit surtout de protéger la bonne réputation des entreprises privées de cars postaux (EPC) sachant qu’elles ne sont nullement impliquées dans cette escroquerie.

Dans un premier temps, BUS CH œuvre afin que tout le système CarPostal soit amélioré. La collaboration difficile pendant des années avec CarPostal doit pouvoir se construire sur une nouvelle base où la confiance totale règne. BUS CH se déclare prête à s’engager de façon constructive dans ce processus. De nombreuses discussions ont déjà eu lieu dont entre autres les entretiens suivants:
Avril 2018: Entretien de Dominik Steiner et Walter Wobmann avec la Poste, respectivement avec CarPostal (Susanne Ruoff, Thomas Baur, Matthias Dietrich).
 
Mai 2018: Journée ECP à Rütihof, discussions de CarPostal avec les ECP.
 
Juin 2018: Publication du rapport d’enquête = base pour des améliorations, en parallèle avec la procédure en cours de la fedpol: par ailleurs démission de S. Ruoff et de la Direction de Car-Postal.  
 
Juin 2018: Rencontre entre Walter Wobmann et Dominik Steiner d’une part, et Thomas Baur (chef ad intérim de CarPostal) ainsi que Matthias Dietrich (chef de la politique de la Poste) d’autre part. 
 
Le 10 juin 2018, une nouvelle rencontre a eu lieu (W. Wobmann, D. Steiner) avec CarPostal (T. Baur, M. Dietrich). La culture de la communication s’est totalement modifiée: il est désormais possible de discuter d’égal à égal avec les responsables. Un partenariat coopératif devrait être possible; un certain  élan est manifeste.
Il est réjouissant de constater que depuis la démission de l’ancienne direction de CarPostal, la culture de la communication a complètement changé; il est désormais possible de discuter d’égal à égal et de façon constructive. Mais quoi qu’il en soit, il est clair pour BUS CH que la nouvelle direction définitive ne devra être composée que de personnes qui ne sont pas entachées par les machinations du passé.  
Selon la décision de la Poste, il y aura désormais 5 au lieu de 10 régions pour CarPostal. Les tâches et les responsabilités seront complètement redéfinies. Thomas Baur s’est cependant clairement prononcé en faveur de la poursuite du système des ECP. Pour ce faire, le projet «PU Futuro» (reponsable: Mark Bögli) a été lancé. Le nouvel élan constaté chez CarPostal a également une conséquence positive, à savoir le fait que Maura Marchetti, ECP du Tessin est fortement impliquée dans le projet «PU Futuro» et qu’en tant que représentante des ECP, elle a été temporairement engagée par la Poste, ce qui permettra aux ECP d’avoir une personne de contact directe. BUS CH pourra ainsi encore mieux défendre les intérêts de l’association. 
La réorganisation du système ECP sera lancée vers la mi-août en collaboration avec la direction de BUS CH. Des ECP seront également intégrées dans les groupes de travail respectifs.